IMG_E3093.JPG

Huguette la Crevette

Sculpture argile, fer, feuille or rose & peinture craie rose poudré.

 20 x 18x 9 cm

700€

Huguette la Crevette


Cette sculpture entre crevette et langouste reflète douceur et volupté par ses formes rondes féminines (rappelant le ohm de la zen attitude) et sa couleur d’un rose poudré orné de facettes d’or rose incrustées sur les extrémités : comme trempée dans le métal chaud, elle brille avec grâce dans son corps de velours. Un contraste de beauté qui met en exergue la beauté de l’infiniment petit : celui que l’on ne voit pas, et pourtant qui est, qui surprend. Gourmande et harmonieuse, sa forme tracée à la plume comme sa couleur de danseuse sont à la fois simples et parfaites, à l’image de sa position dans l’océan : clé… et finalité. Connue et appréciée : pourquoi pas la regarder… autrement ?!


Emotions d’eaux

Revêtue de ses apparats de fête

Huguette la crevette est en quête

D’une danse, d’un bal, d’une guinguette

Se dandinant gracieuse la fillette

Elle profite & s’agite car vite

Tout gros poisson qui la mérite

Peut la croquer de suite

Malheur, outrage, prenons la fuite !

Elle se faufile et s’agite

Audacieuse et rose de mérite

Elle s’échappe et évite

De justesse la vaste marmite

D’un plus gros qu’Elle… est cuite !

Son petit cœur qui palpite

Est pourtant source et limite

d’un équilibre, d’une dynamite

sa taille infime milite

pour la mer, la vie : quel mythe

à préserver tel un rite !


L’animal, son milieu, ses enjeux :

L’épineux problème de la crevette

C’est l’un des fruits de mer les plus consommés au monde. Rendez-vous compte, 4 millions de tonnes se vendent chaque année. Malgré la surpêche qu’elle subit, cette espèce arrive à maintenir miraculeusement son nombre d’individus. Le problème ici n’est donc pas la survie de l’espèce, mais son mode de pêche qui conduit à une inutile surpêche de poissons et autres habitants des océans. Pour 1 kg de crevettes pêchées, jusqu'à 10 kg d'animaux marins et de poissons sont ainsi pris dans les filets de pêche ! La pêche à la crevette, à elle seule, est à l'origine de plus de 30 % des poissons pêchés puis rejetés à la mer. De plus, n’en déplaise à Forest Gump, les chalutiers, en trainant leurs filets sur les fonds, dévastent tout l’écosystème sur leur passage, comme la pêche à la Barbue ou au Grondin. Quand aux crevettes d’élevage, en Asie du Sud-Est, elles entraînent la destruction des coraux des mangroves et la pollution des littoraux. Là encore, pour se régaler de crevettes l’esprit tranquille, mieux vaut scruter les étiquettes et choisir des crevettes sous un label bio et pêche durable, MSC ou ASC.

Huguette the Shrimp

Sculpture made of clay, iron, acrylic painting.

Unique artwork, entirely handmade

 20 x 18x 9 cm

700€

 

This sculpture reflects softness and voluptuousness by its feminine round shapes (reminiscent of the ohm of Zen attitude) and its color of a powdery pink adorned with facets of rose gold inlaid on the ends: as if dipped in hot metal, it shines with grace in its velvet body. A beauty contrast that highlights the beauty of the infinitely small: the one that we do not see, and yet who is, who surprises. Gourmet and harmonious, its shape traced with a pen and its dancer's color are both simple and perfect, like its position in the ocean: key ... and purpose. Known and appreciated: why not look at it ... differently ?!

Water emotions

Dressed in her festive pageantry

Huguette the shrimp is on a quest

A dance, a ball, a tavern

Waddling graceful girl

She takes advantage & gets agitated because quickly

Any big fish that deserves it

Can bite it right away

Woe, outrage, let's take flight!

She sneaks around and fidgets

Bold and pink of merit

She escapes and avoids

Barely the vast pot Bigger than Her ... is done!

Her little beating heart

Is nevertheless source and limit of a balance, of a dynamite its tiny size militates for the sea, for life:

what a myth to be preserved like a rite!

The animal, its environment, its challenges

The thorny shrimp problem It is one of the most consumed seafood in the world. 4 million tonnes are sold each year. Despite the overfishing it suffers, this species miraculously manages to maintain its number of individuals. The problem is rather its mode of fishing which leads to unnecessary overall overfishing: for 1 kg of shrimp caught, up to 10 kg of marine animals and fish are thus caught in the nets! Shrimp fishing is the source of more than 30% of the fish caught and then thrown back into the sea. In addition, trawlers, by dragging their nets over the seabed, devastate the entire ecosystem in their path, such as Brill or Gurnard fishing. As for farmed shrimp, in Southeast Asia, they destroy mangrove corals and pollute coastlines. it is better to choose shrimp under an organic and sustainable fishing label, MSC or ASC.